Je me suis dit que cinq mois sans Stéphanie, cela risquait d'être long pour tout le monde. Donc, j'ai décidé d'essayer de faire une biographie historique de La Renouve au fil des jours. Les infos ont été glanées sur le Net, récoltées à la télé ou découvertes dans les journaux. Tout n'est peut-être pas entièrement juste mais j'espère qu'elles sont véridiques. Toute correction est bonne à prendre !

STÉPHANIE RENOUVIN, l'ange blond de l'info.

Stéphanie est née le 2 Avril 1977 à Nice.
Ses parents sont kinésithérapeutes.
Sa grand-mère peintresse Micheline Roquebrune est mariée en secondes noces avec l'acteur Sean Connery.
Son arrière grand-père est l'historien très connu, Pierre Renouvin.
Elle a une soeur Éve-Anna qui travaille pour M6.
Son chien se prénomme Elliot.
 
Stéphanie à 15 ans et sa soeur sur une plage dans l’Hérault

Elle fait ses études au collège Port-Lympia de 1988 à 1992 puis au lycée Masséna de 1992 à 1995. Après hypokhâne et khâgne, Stéphanie obtient une licence d'histoire à la Sorbonne.
De
1986 à 1994, elle est inscrite au Conservatoire d’Art Dramatique de Nice.

De 1997 à octobre 1998, elle chante dans le groupe Curl, un groupe de trip-hop nicois, remplacée ensuite par Chrystelle Fino-Tenza. Celui-ci se produit le jeudi 16 Avril comme "Découvertes" au Printemps de Bourges 1998.

Elle y est surnommée Luna et se dit franco-anglaise. Les spectateurs se souviennent de ses poses lascives et de sa voix hypnotique. Trois titres de l'album Ultimate Station sont signés d'elle.

Elle entre au centre de formation du CFJ (Centre de Formation des Journalistes) en 1999 après avoir suivi difficilement une prépa à l'IPESUP. Son co-locataire d'alors raconte sa passion journalistique : Stéphanie épluchait le Monde tous les soirs pour y découper les articles qui l'intéressaient et en faire des fiches.

Supplément à CFJ-Information N°261 - Semaine du 16 au 22 décembre 2000 (20 francs).
Réalisé par la promo 2001.
Service édition : Anne Le Hénaff (chef de service), Stéphanie Renouvin (adjointe).
Elle sort diplômée du CFJ en 2001 avec brio (mention spécialisation télévision).

Stéphanie intégre alors la rédaction de LCI en tant que rédactrice-commentatrice après avoir fait des piges pour différents médias comme La Gazette de Monaco, Newsfam.com, La Provence, Paris-Match (où elle avait fait un stage avant le CFJ), The Evening Standard (à Londres) mais "ne supportait pas la guéguerre interne pour décrocher la place de présentateur".

Elle entre comme journaliste à I-Télé et débute sur Canal+ aux infos de midi communes avec I-Télé le 7 janvier 2002 suite au refus de Marie Drucker. Elle bafouille un peu, répète ce que Bruce Toussaint, son collègue vient de dire.